L’Hôtel

Découvrezr
l'Hôtel de la Paix

Jean Luc RICHARD est heureux de vous recevoir dans une ambiance chaleureuse et rustique, alliant confort et gastronomie au sein de son établissement trois étoiles.

Cet hôtel de 9 chambres entièrement rénovées fin 2015 est idéalement situé puisqu’il est à proximité du Centre Ville d'Albert.

Situé à 500 mètres du musée Somme 1916 et à 22 km de Villers-Bretonneux. Il propose des chambres dotées d'une salle de bains privative, d'une télévision et d'une connexion Wi-Fi gratuite.

En séjournant à l'Hôtel De La Paix, vous pourrez déguster une cuisine traditionnelle française dans le restaurant de l'établissement et vous détendre en prenant un café au bar ouvert jusqu'à minuit. L'Hôtel De La Paix se trouve à mi-chemin entre Amiens et Bapaume. Un parking privé est disponible gratuitement sur place.

Fermé le dimanche soir

Un lieu chargé d’histoire

Venez découvrir la richesse culturelle de cette ville marquée par des personnages célèbres, les événements majeurs, mais aussi les nombreuses batailles et guerres…

La ville d'Albert est située au centre des sites des batailles de la Grande Guerre. Territoire rural situé à égale proximité des villes d’Arras, Cambrai, Péronne et Amiens, vous y trouverez tout ce que vous cherchez : le calme, de grands espaces verts aménagés pour votre plaisir (randonnées pédestres, vélocyclistes…) avec à proximité des loisirs de type urbain.

Situé en plein milieu du Circuit du Souvenir, au pays du coquelicot, vous pourrez, au départ d’Albert vous pouvez découvrir de nombreux sites tels que : Le Mémorial de Thiepval, le parc Terre Neuvien, à environ 20 km le Mémorial de Peronne.

Le dôme de la Basilique d’Albert, avec sa vierge dorée qui domine le paysage à 75 m de haut, nous rappelle le feu incessant qui devait détruire cette ville de "l’arrière", occupée par les Britanniques. Bijou architectural, cette Basilique est un magnifique exemple du style néo-byzantin, édifié de 1885 à 1895 par l'architecte picard Edmond Duthoit. Pour la petite histoire : en 1915, un obus allemand percuta le dôme soutenant la statue, qui s'inclina à l'horizontal et resta dans un équilibre précaire et impressionnant au-dessus de la Place d'Armes durant toute la durée des hostilités et finit par s'écrouler... en 1918. Rebaptisée "la Vierge penchée", elle donna naissance à une croyance chez les soldats qui pensaient que sa chute signifierait la fin de la guerre, les clichés de l'époque adressés à leur famille contribuèrent à sa célébrité… planétaire. Une réplique de cette vierge fut érigée à nouveau lors de la reconstruction de l'édifice entre 1927 à 1929.